L'avion, Trucs & astuces

Voyager avec la peur de l’avion

Paradoxal. J’imagine que c’est le premier mot qui vous vient à l’esprit et je ne peux que vous comprendre. J’ai beau avoir eu l’habitude de prendre l’avion depuis ma tendre enfance, un jour un déclic s’est produit et j’ai soudainement eu peur de cet engin volant. Cette sensation géniale que me procuraient les décollages étant petite s’est peu à peu transformée en l’événement que je redoute le plus car il précède le moment où me pieds ne sont plus liés au sol. Que s’est-il passé ? Pourquoi ce changement radical de perception ?

Ayant de la famille en Norvège, j’ai régulièrement eu l’occasion de prendre l’avion en direction d’Oslo. Il nous arrivait aussi de partir en voyage en famille mais seulement pour des destinations proches (Espagne, France, Italie…). Ce n’est qu’en 2010 que nous sommes pour la première fois sortis de l’Europe en direction de… Punta Cana. Cette destination nous faisait rêver, ma sœur et moi. Notre famille ayant peu de moyen à cette période-là, jamais nous n’aurions osé imaginer partir aux caraïbes. Nous étions donc plus qu’impatientes de voir de nos propres yeux ce que nous révélaient les images sur Google. Tout était donc réuni pour un voyage extraordinaire, sans la moindre ombre au tableau. C’est pourtant lors du vol de 8h et quelques de Paris à Punta Cana que tout a basculé dans ma tête. Au moment où l’avion a commencé à avancer en direction de la piste, je me suis sentie un peu pâteuse, le stress m’a envahit, la chaleur de mon corps s’est élevée, pleins de questions se sont alors succédées dans ma tête… Et lorsque le décollage a débuté, je me suis agrippée aux accoudoirs qui se trouvaient aux deux côtés de mon siège et ma respiration s’est rapidement accélérée… Ma maman, inquiète m’a demandé si ça allait mais j’étais incapable de lui répondre tellement j’étais pétrifiée. Elle m’a alors pris la main et m’a dit de respirer calmement. La phase de croisière enfin atteinte, j’ai pu décrisper mes mains et me calmer. C’est à ce moment là que j’ai compris que quelque chose avait changé en moi. Chaque bruit me semblait anormal et chaque sensation était bizarre. Je me demandais ce qu’il se passerait si l’avion se crashait, si un réacteur s’arrêtait, si une aile se détachait… Je devenais complètement parano. J’avais désormais peur en avion. Et ces sensations ne sont plus jamais parties.

J’ai maintenant appris à les contrôler et surtout à calmer mes esprits et rester zen. Ca reste un moment que je redoute beaucoup mais ce n’est plus aussi fort qu’auparavant.

Mais d’où vient cette peur et comment la contrôler ?

Moi qui ai toujours besoin de tout comprendre, j’ai fait quelques recherches sur cette peur qui touche un grand nombre de gens.

Cette réaction est finalement très naturelle et logique. Si si, je vous assure! Une petite retrospective est cependant nécessaire avant que je vous explique le pourquoi du comment.

La minute histoire

Ce n’est qu’en 1903 que le premier vol avec un avion motorisé a été effectué. L’aviation a alors débuté et un grand nombre de chercheurs se sont penchés sur la question. Ensuite sont arrivées les deux guerres mondiales durant lesquelles les avions étaient utilisés comme de nouvelles machines de guerre. Après la guerre, les constructeurs ont recyclé leurs vieux avions à des fins commerciales. Ce n’est qu’en 1952 que le premier avion à réaction est né. A partir de là, l’aviation a très vite évolué et les personnes ont petit à petit eu la possibilité de les utiliser à d’autres fins que commerciales pour parcourir de grandes distances.

On sait à quel point la nature a besoin de temps pour évoluer. Prenez l’Homme par exemple. Il s’est passé 700’000 ans entre le moment où la première espèce humaine (Homo habilis) est apparue et le moment où elle a appris à faire du feu (Homo Erectus). Certes sur l’échelle de la planète, c’est rien 700’000 ans sachant qu’elle a 4,54 milliards d’année. Mais comment voulez-vous que l’Homme, qui vole « fréquemment » depuis moins de 100 ans s’habitude à la sensation de voler alors qu’il n’a jamais quitté le sol depuis 2,5 millions d’années ? Imaginez-vous le temps qu’il faudra avant que notre ADN comprenne que c’est « normal » d’être dans les airs. C’est donc pas demain la veille qu’on aura plus peur de l’avion, ça je vous l’assure!

Et là vous vous dites « ça nous fait une belle jambe mais ça ne règle pas nos soucis ». On est d’accord. Toutefois, le fait de savoir que c’est une réaction normale et naturelle et que ce n’est pas de notre faute nous permet de relativiser.

Voici quelques chiffres qui pourraient vous rassurer:

  1. Selon les dernières estimations, il y a un avion qui décolle toutes les secondes.
  2. En 2017, il y a eu 36,8 millions de vols
  3. Statistiquement, il faudrait 6’500 ans avant qu’un voyageur ait un accident d’avion
    en volant tous les jours
  4. En 2017, 4 milliards de personnes ont utilisé ce moyen de transport
Image associée
Image tirée du site https://www.planetoscope.com

Et voici quelques astuces qui pourraient peut-être vous aider:

  1. Sélectionnez bien les compagnies aériennes (dans la mesure du possible) et essayez d’éviter les petites compagnies dont on entend jamais parler et qui sont dans le bas du classement en terme de sécurité
  2. Asseyez-vous à l’arrière de l’avion. Il y a statistiquement plus de chance de survie lors d’un crash
  3. Prenez avec vous des gouttes homéopathiques ou du rescue et apprenez à bien contrôler votre respiration
  4. Occupez-vous durant le vol de manière à ne pas faire attention aux bruits (musique, films)
  5. N’hésitez pas à contacter une personne du personnel de bord si quelque chose vous semble anormal (mais vraiment anormal)
  6. Regardez les visages du personnel de bord lors de turbulences pour vous rassurer. Ayant l’habitude, ils sourient toujours et n’ont aucunement peur
  7. Mon astuce préférée : Demandez une petite bouteille de vin rouge lors du repas. Vous serez bien plus zen et vous verrez, vous dormirez comme un bébé!

Si malgré tout vous ne trouvez aucun moyen de dépasser cette peur, il existe des stages qui vous familiarisent avec tous les bruits et sensations en avion. Il paraît qu’on en ressort avec une toute autre vision et qu’il est bien plus facile de voyager après cela.

J’espère avoir pu vous aider dans votre lutte contre cette peur qui peut entraver un grand nombre de voyage. N’hésitez pas à me contacter pour plus d’informations ou à indiquer vos astuces dans les commentaires !

4 réflexions au sujet de “Voyager avec la peur de l’avion”

    1. Je comprends tout à fait, c’est pareil pour moi. Autre petite astuce, pensez aux personnes qui voyagent plusieurs par semaines ou même aux hôtesses de l’air qui voyagent toute leur vie sans qu’il ne leur arrivent rien… Ca serait vraiment pas logique que pour nous, voyageurs occasionnels, quelque chose arrive. 🙂 Malgré tout l’avion est impressionnant et surtout, on est pas sur terre donc notre corps y comprend plus rien…

      Aimé par 1 personne

  1. Je n’ai jamais réussi a me débarrasser de cette peur… elle ne me freine pas pour partir, mais je ne suis jamais sereine à bord d’un avion. Alors je choisis la solution la plus simple : la petite bouteille de rouge!^^

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s